qualifications dont lobtention.
La question de louverture dérogatoire aux jeunes plus qualifiés en zone difficile Si le dispositif des emplois davenir est principalement destiné aux jeunes sans qualification ou peu qualifiés, qui rencontrent dévidence les plus grandes difficultés daccès à lemploi, il na pas vocation à exclure des.
Il reste que le dispositif des emplois davenir est bon, quoique très exigeant.
Malgré cette montée en charge variable selon les collectivités territoriales, les déplacements de la mission ont été loccasion de constater limplication importante de nombreuses collectivités.Pôle emploi doit donc à la fois informer rapidement la mission locale dont relève le jeune en question et lui transmettre le dossier contenant les actions mises en œuvre à destination du jeune ainsi que les coordonnées de lemployeur, tout en informant ce dernier.Évaluer en marchant : un nouveau rôle pour le Parlement Cette mission, initiative du Président de lAssemblée nationale,. .Pour la première fois, un dispositif dampleur est instauré en faveur de lemploi des jeunes, en ciblant exclusivement les jeunes les moins qualifiés, et ceux qui sont confrontés à des obstacles importants pour leur insertion professionnelle, autrement dit ceux dont lantériorité au chômage est.Les conditions financières applicables aux formations en alternance Dans le cadre dun contrat de professionnalisation, le salaire versé ne peut être inférieur à 55 du smic pour les bénéficiaires âgés de moins de 21 ans et à 70 du smic pour les bénéficiaires de 21 ans.La mission a mené ses travaux au cours de lété 2013.Cette dernière configuration peut toutefois savérer problématique, lorsque lemployeur se retrouve à devoir effectuer un déplacement de plusieurs dizaines de kilomètres pour se rendre à la mission locale dont relève le jeune quil embauche, qui nest pas la mission locale qui couvre le territoire sur.5134-24 du code du travail à lexception des associations cultuelles dont les statuts relèvent de la loi du 9 décembre 1905 et des associations dont le siège et/ou le lieu dactivité est un domicile privé ; les fondations régulièrement déclarées ; les sociétés mutualistes ; les organismes de prévoyance ;.Les difficultés rencontrées pour conclure des contrats dans le secteur non marchand sont, daprès les différents intervenants rencontrés lors du déplacement de la mission, principalement à mettre au compte dune mobilisation encore faible des collectivités territoriales, mais sont également liées au fait que, sagissant.Un débat a eu lieu sur la Seine-Saint-Denis où lobjectif de 2 800 emplois davenir est le double de celui des Hauts-de-Seine, pourtant département de taille équivalente, où il nest que de 1 400.Par exemple dans ma circonscription, le zonage nest pas optimal car il correspond aux frontières dune commune alors quune cité sétend sur plusieurs communes.Un passage dun contrat unique dinsertion (CUI quil sagisse dun CAE ou dun CIE, à un emploi davenir, est par ailleurs tout à fait envisageable.



Sagissant de la nature des emplois, la circulaire du 2 novembre 2012 précisait quils catalogue promo carrefour city étaient affectés en priorité au secteur non marchand.
Le pilotage infrarégional du dispositif est confié au service public de lemploi local (spel) sous limpulsion du préfet de département : sur le fondement dun plan daction territorial, lobjectif est de définir les plans de prospection des employeurs potentiels, de fixer et opérer un suivi des.
Proposition n 16 : Inclure le lieu de résidence dans la liste des motifs de discrimination expressément prohibés par le droit du travail.
À ce titre, les premiers chiffres de septembre sont encourageants.
Existe-t-il dailleurs un risque de concurrence entre les contrats de professionnalisation, lapprentissage et les emplois davenir?Le versement de cette bourse est interrompu en cas de rupture anticipée du contrat relatif à lemploi davenir professeur ou en cas de non-respect par létudiant de ses obligations de formation, de préparation et de présentation dun concours de lenseignement.Il ne faudrait pas que, sous prétexte datteindre à tout prix les 100 000 emplois crés dici à la fin de lannée, lesprit de la loi soit dévoyé au risque de laisser une fois de plus au bord de la route les jeunes les moins qualifiés.Ceci est particulièrement fort en Île-de-France compte tenu de la taille de la région.Une enveloppe de 30 millions deuros a été prévue dans la loi de finances pour lannée 2013 au titre de laccompagnement personnalisé à destination de chaque bénéficiaire pour assurer son suivi pendant son parcours.6 Daprès la circulaire, un peu moins de 76 700 jeunes habitant en ZRR ont bénéficié dau moins un entretien avec un conseiller de mission locale en 2011.Lensemble des dérogations accordées aux jeunes plus diplômés des zones prioritaires sont alors examinées : elles restent globalement très marginales dans la Somme en raison de la forte proportion de jeunes sortis sans diplôme du système scolaire.



Jean-Marc Germain, président-rapporteur SRC Mme Hélène Geoffroy SRC Mme Monique Iborra SRC Mme Isabelle Le Callennec UMP. .
Les déplacements réalisés par la mission ont été cependant loccasion de constater les postes intéressants proposés par le secteur associatif à des jeunes sans qualification.

[L_RANDNUM-10-999]